Effets secondaires

ansm.sante.fr
www.service-public.fr
solidarites-sante.gouv.fr

Victimes d’effets secondaires, partagez pour informer

Analyses à faire

Si vous présentez des effets indésirables graves et/ou inattendus après avoir reçu un vaccin que cela soit Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen, il faut contacter immédiatement un médecin ou le signaler à votre pharmacien. Si les professionnels de santé peuvent effectuer la déclaration, vous pouvez également le faire vous-même sur la plate-forme en ligne de signalement des événements sanitaires  (https://signalement.social-sante.gouv.fr/)
Toutefois, avant de remplir le formulaire, il est conseillé d’avoir certaines données à portée de main.

  • le certificat de vaccination qui mentionne le nom du vaccin, le numéro de lot, la date de vaccination, 1ʳᵉ dose ou 2ᵉ dose, la voie d’administration, le site d’injection
  • le nom du professionnel de santévaccinateur
  • l’ordonnance des médicaments habituels pris

Il est également demandé de préciser:

  • la présence d’éventuelles maladies chroniques ;
  • de décrire précisément les symptômes ressentis et observés (date de début, date de fin ou en cours) ;
  • d’indiquer si vous avez été hospitalisé.

L’ANSM ajoute : “plus vous serez précis(e) dans votre déclaration, plus l’analyse des experts le sera.” Il est ainsi recommandé de fournir des dates précises ou de copies des documents (copie du compte rendu d’hospitalisation, ordonnance…).

Vaccin : que se passe-t-il après un signalement ?

Une fois le formulaire complété, un accusé de réception et un numéro de suivi confirmant que le signalement a bien été enregistré sont envoyés. Le dossier est alors transmis au Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) dont vous dépendez géographiquement. “Un expert médecin ou pharmacien du CRPV analysera votre signalement (délai de survenue, symptômes, etc.), évaluera sa gravité et le lien éventuel avec le vaccin. Il pourra éventuellement vous recontacter ou recontacter votre médecin traitant, dans le respect du secret médical”, explique l’ANSM.

Par ailleurs, les autorités assurent que les données sont protégées et traitées “dans le respect de la confidentialité des données à caractère personnel, du secret médical et professionnel”.

Consulter le dossier DECLARER UN EFFET INDESIRABLE sur le site ANSM

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé est l’acteur public qui permet, au nom de l’État, l’accès aux produits de santé en France et qui assure leur sécurité tout au long de leur cycle de vie. 
L’ANSM favorise l’accès à des produits innovants via des procédures d’autorisation adaptées à chaque stade de la vie du médicament avant et après sa mise sur le marché. 
L’ANSM s’appuie sur un réseau d’expertise et de surveillance national, européen et mondial dans le respect des principes de déontologie et de transparence. 

TEMOIGNER

Ce groupe telegram a été créé pour partager les témoignages liés à la dangerosité du vaccin covid

Appel de Maître Brusa Carlo Alberto – Réaction 19 – (05/11/2021)

Nous déposons notre plainte contre les vaccins ajournée des effets indésirables et décès.
Celles et ceux qui veulent témoigner et accepter d’intégrer les témoignages à la plainte peuvent écrire et adresser des pièces à l’adresse:
r19effetsec@gmail.com

▫️Une journaliste de Valeur actuelles Patricia de Sagazan va faire un article sur les effets secondaires des vaccins.. Elle aimerait des témoignages d’effets secondaires par des victimes ou des soignants. Ces témoignages pourront au besoin être anonymes. Si cela vous intéresse, merci d’envoyer un mail rapidement à presse@syndicatlibertesante.com avec vos nom, prénom, téléphone et quelques éléments en quelques lignes.

▫️ Informer Cnews 
L’heure des pros tel : 01 46 96 44 33  –  Yvan Rioufol : irioufol@lefigaro.fr

▫️Ecrire à:
Martine.Wonner@assemblee-nationale.fr

▫️Marc Doyer collecte les témoignages des victimes d’effets secondaires indésirables.
Vous pouvez le joindre au 06.20.51.15.93 ou par son groupe de soutien «Mauricette» sur Facebook: https://www.facebook.com/groups/mauricettegroupe

 

Pétition

La Vérité Censurée:

Demande de soutien d’une initiative citoyenne pour une commission d’enquête sur les effets indésirables de certains vaccins et une information équitable des citoyens.

Une pétition déposée sur le site du Sénat https://petitions.senat.fr/initiatives/i-825 pour la mise en place d’une commission d’enquête autour des effets indésirables.

100 000 signatures sont requises pour ce faire et ainsi briser les chaines du silence.

Pour que ceux qui perdent des proches d’un AVC, crise cardiaque trouvent des réponses. Pour que les jeunes qui souffrent de troubles cardiaques et s’en trouvent handicapés trouvent des réponses. Pour que les femmes qui doivent gérer des troubles de leurs cycles trouvent des réponses.

Pour tous ceux et toutes celles qui doivent faire face à des désordres inexpliqués et voient leurs vies bousculées trouvent des réponses.

Plainte collective suite à vaccination

« Nous avons reçu beaucoup de témoignages de personnes vaccinées, de soignants ou de pompiers sur les effets secondaires graves après vaccination. Nous collectons dans un petit questionnaire les témoignages de chacun, et ceux qui le souhaitent pourront se joindre à une plainte collective menée par BonSens.org contre les autorités de santé ayant recommandé ces vaccins encore en phase expérimentale pour une utilisation à grande échelle, au lieu de les réserver aux personnes à risque. »
Porter plainte (ou témoigner seulement): cliquer ICI

Clémence Houdiakova et l’équipe de la «Ligne Droite» ont proposé jeudi 21 octobre une émission spéciale où des victimes d’effets secondaires graves et indésirables du vaccin contre le Covid-19 ont témoigné de leur expérience. Pour décrypter leurs témoignages, étaient en présents:
~ Alexandra Henrion-Caude, généticienne, directrice de l’institut de recherche Simplissima, ancienne directrice de recherche à l’Inserm
~ Dr Olivier Soulier, médecin généraliste, responsable des soignants du Collectif Reinfo Covid, co-fondateur et responsable presse du syndicat Liberté Santé
~ Marc Doyer, témoin