DESTRUCTION DE L’HOPITAL ET DU SOIN

  • Post author:
  • Post last modified:23 mai 2022

Fermetures en cascades et « services dégradés »

L’inquiétude règne, pour aujourd’hui et surtout pour demain, quand accueillir des patients en urgence ne sera plus possible.

Car cette épidémie de fermetures est un symptôme de la crise que subit l’hôpital public « depuis bien avant le Covid ».
Une « situation extrêmement dégradée », conséquence directe de « trente ans de politique et réformes destructrices de l’hôpital public ».
« Il y a 15 ans, la France était le pays avec le meilleur système de santé. Aujourd’hui nous ne sommes même pas dans les dix premières places de ce classement ».

À ce jour, 20 % des lits sont fermés dans le public et la situation est tout aussi préoccupante pour les urgences pédiatriques. Une situation qui oblige certains patients à être transférés vers d’autres hôpitaux, quitte à mettre leur vie en danger.

…Cliquez sur les liens bleus

(environ 109 articles réunis au 30/12/2021, bonne lecture)

« Honte à vous ! Donnez-nous les moyens de soigner ! »

Le ministre de la Santé Olivier Véran hué par des soignants au CHU de Nice.
Février 2022

Réponse d’Olivier Véran sur la surtension des hôpitaux.
(il cherche à en comprendre les raisons…)

▶️Une centaine de services d’urgences en France ne sont plus en mesure de remplir leur mission faute de personnel suffisant et certains se voient même contraints de fermer leurs portes, notamment la nuit. 19/05/2022

▶️Situation catastrophique dans les hôpitaux en France :
« La fermeture des urgences du CHU est imminente en Martinique« . Travail à flux tendu, manque de lit, sous-effectif, le système de santé de l’île est sur le point de s’effondrer alertent les soignants.

▶️Manifestation des soignants de l’hôpital de Chinon contre la fermeture jusqu’à nouvel ordre des urgences et de la maternité. En France au moins 120 services d’urgences ont été contraints de limiter leur activité ou s’y préparent faute de soignants (NRChinon)

▶️Depuis le début de l’hiver, faute de personnel suffisant, des hôpitaux dans toute la France ont dû fermer leurs services d’urgences, pendant quelques jours, juste la nuit ou « jusqu’à nouvel ordre »-10/01/2022
Voici la carte de cet abandon

▶️En pleine pandémie, le service de médecine interne de l’hôpital Joseph Ducuing a fermé temporairement ses portes le 17 décembre dernier après plusieurs départs de médecins. De nombreux patients sont inquiets. 06/01/2022

▶️Crise de l’hôpital : la prise en charge des AVC nettement dégradée, notamment en Île-de-France– 29/12/2021
Ces derniers jours, la presse a abondamment parlé des fermetures de lits qui touchent les services de neurologie et plus généralement l’ensemble des hôpitaux publics, malgré la crise du Covid et les sombres prédictions des autorités concernant l’évolution de l’épidémie. Un article du Monde du 24 décembre présente un tableau particulièrement inquiétant de la situation pour la prise en charge des AVC, notamment en Île-de-France.

▶️Manque de moyens, conditions de travail… Aux urgences du CHU de Rouen, une grève illimitée -27/12/2021

On a 38 grévistes recensés sur 158 agents dans le service. C’est assez important. Il y a une mobilisation des agents qui n’est pas négligeable et à prendre au sérieux », a indiqué à l’AFP Bertrand Cazelles, directeur général adjoint du CHU, rappelant que le plan blanc a été déclenché il y a quinze jours dans l’établissement.

▶️En sous-effectif, les urgences de l’hôpital de Laval baissent le rideau la nuit – 26/12/2021
La faute à un trop faible nombre de médecins urgentistes. Entre problème de recrutement et difficultés à trouver des remplaçants, 11 médecins manquent en effet à l’appel, en pleine période de festivités.

▶️Les soignants positifs asymptomatiques peuvent travailler dans les secteurs Covid des hôpitaux, selon le Pr Guidet– 25/12/2021
Nous avons donc dans ce pays qui est la France les responsables politiques et sanitaires qui préfèrent suspendre des soignants négatifs mais pas vaccinés alors que l’hôpital public est dans une situation catastrophique et au même moment ils vont laisser travailler les soignants positifs au Covid-19 mais asymptomatiques ! Ainsi, ils pourront contaminer les soignants qui sont négatifs ! Bien entendu, avant d’accéder au secteur Covid-19 de l’hôpital, il faut passer par l’ascenseur ou l’escalier, monter quelques étages…, à la pause repas il va bien falloir croiser quelques personnes… aller aux toilettes diffuser le virus… sans oublier les pauses cigarettes/café… et ainsi de suite.

▶️L’hôpital de Rodez lance un appel aux volontaires pour renforcer ses équipes de personnels soignants – 20/12/2021
Depuis le jeudi 16 décembre, l’agence régionale de santé (ARS Occitanie) a imposé à l’ensemble des établissements de santé de la région le passage du plan blanc au niveau 4 , soit le niveau le plus élevé, pour faire face à la 5ème vague de l’épidémie de Covid-19. Et les personnels de l’Hôpital, trés mobilisés depuis le début de la crise sanitaire, doivent prendre leurs congés.  

▶️Les urgences de l’hôpital du Bailleul ferment tous les soirs pendant deux semaines– 15/12/2021
Ce n’est certainement pas le nombre de malades et encore moins le Covid-19, le problème en France c’est qu’il n’y a pas assez de moyens ni de bras pour soigner les gens malgré un budget de près de 250 milliards d’euros annuels de dépenses de santé ! La situation est dramatique, gravissime, car il il va y avoir des morts et rien n’a été fait depuis 2 ans pour y remédier.

▶️Un moment émouvant, à 14 heures, lors d’une minute de silence en hommage à « la mort annoncée de l’hôpital public » sur le parvis du Nouvel Hôpital Civil – 10/12/2021
Pour vous dire à quel point les hôpitaux universitaires de Strasbourg craquent de partout

▶️Bordeaux : Les urgences pédiatriques débordent, le CHU rappelle quand emmener son enfant – 10/12/2021
BRONCHIOLITE Les urgences pédiatriques du CHU de Bordeaux accueillent jusqu’à 200 enfants par jour contre 120 habituellement

▶️Covid : le plan blanc déclenché dans tous les hôpitaux de la région Paca -07/12/2021

▶️Des soignants positifs au covid peuvent exercer à l’hôpital Nord Franche-Comté – 04/12/2021
Alors que de nombreux soignants et professionnels de santé non vaccinés ont été suspendus par leurs employeurs en phase de recrudescence de l’épidémie, le Premier ministre Castex avait fait une sortie remarquée le 5 novembre 2021 sur la pénurie de soignants pour répondre à la reprise épidémique

▶️Toulouse : en grève, le personnel de l’Ehpad Le bois vert dénonce les « conditions de travail macabres »– 03/12/2021
lls dénoncent les conditions de travail difficiles, le manque d’effectif et la non-conformité de l’établissement. La direction, elle, est fermée à la négociation.

▶️À l’heure de la cinquième vague, plusieurs hôpitaux ressortent leur « Plan blanc ».02/12/2021
Fragilisé par les dernières crises, c’est un système de santé à bout de souffle que décrit le docteur Bernard Kron devant les caméras de Sputnik.

▶️Hôpital : le nombre de lits dans les maternités est passé sous le seuil des 15 000 -29/11/2021
En 2000, on dénombrait plus de 20 000 lits dans 742 maternités, en 2020, il n’y en a plus que 14 803 pour 478 maternités

▶️Face à la cinquième vague, le cri de détresse des soignants de l’hôpital de Besançon
Au CHRU Minjoz de Besançon, le personnel hospitalier alerte sur le manque de moyens, l’épuisement des soignants dans un contexte de reprise épidémique.

▶️Fermeture des urgences de Moissac : le CHU de Toulouse apporte son aide – 29/11/2021
Confrontées à des difficultés de recrutement de personnels médicaux, les urgences de nuit du Centre hospitalier de Moissac vont fermer le 1er décembre, à 18 heures, comme l’a décidé l’Agence régional de santé Occitanie.

▶️Sarthe : un patient meurt d’une péritonite faute d’anesthésiste, au centre hospitalier du Bailleul -29/11/2021
Ce jour-là, il n’y avait pas de médecin anesthésiste.
La pénurie de médecins touche dramatiquement de plus en plus d’hôpitaux en France. Le centre hospitalier du Bailleul, situé entre Sablé et La Flèche, n’est pas épargné

▶️Obligation vaccinale : 94 généralistes et 66 spécialistes libéraux suspendus -18/11/2021
Deux mois après l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale pour les soignants (et un mois après l’impératif de schéma vaccinal complet), ce sont exactement 160 médecins libéraux – dont 94 généralistes et 66 spécialistes – qui sont actuellement « suspendus d’exercice », a révélé la Cnam ce jeudi matin. 

▶️HOPITAUX : « C’est du jamais vu…la situation est catastrophique »-25/11/2021
« C’est du jamais vu…la situation est catastrophique, sur l’île de France, on est à 25% de lits fermés, sur Paris petite couronne, 40% de lits fermés et sur l’APHP, on est à près de 50% de lits fermés ! Vous vous rendez compte, en 25 ans dans mon unité neuro-vasculaire, je n’ai jamais vu ça !!! »

▶️L’hôpital est sur le point de craquer, et ce n’est pas à cause du Covid-23/11/2021
Le centre hospitalier d’Ambert dans le Puy-de-Dôme connaît actuellement de très fortes tensions et un manque de ressources humaines et médicales, selon le communiqué de Santé publique France. L’ARS de la région Auvergne-Rhône-Alpes a lancé une alerte pour le service des urgences et le SMUR du CH d’Ambert. Cette situation est-elle inattendue ?

▶️Longjumeau : les urgences pédiatriques fermées toute une journée faute de soignants– 20/11/2021
La destruction de l’hôpital public continue.

▶️Fermeture des services d’urgence : les Français en danger ? – 18/11/2021
On nous annonce une cinquième vague de Covid-19 en France. Pourtant, les services d’urgence ferment les uns après les autres. Des professionnels de santé alertent sur la situation catastrophique en pédiatrie pouvant mettre en péril la vie de jeunes enfants, tandis que le gouvernement minimise les faits…

▶️Obligation vaccinale : 94 généralistes et 66 spécialistes libéraux suspendus- 18/11/2021

▶️Nous allons vers l’étatisation de la santé – 16/11/2021
Vu les décisions allant toutes dans le même sens avec toujours plus d’administration et moins de soignants, c’est l’étatisation qui est en marche.

▶️« Le coup de grâce » : un courrier de la direction générale de la Santé suscite un tollé à l’hôpital – 17/11/2021
Un courrier a mis le feu aux poudres dans le secteur hospitalier. Le 17 novembre, la direction générale de Santé (DGS) a adressé une lettre aux médecins dans laquelle elle décrit des établissements à bout de souffle. L’organisation alerte en effet sur « les difficultés à remplir les tableaux de garde ou à maintenir une offre de soins complète depuis plusieurs années pendant les mois d’hiver et d’été. »

▶️La température grimpe, grève illimitée aux Urgences de Rennes – 16/11/2021
Depuis quelques temps le service est saturé. Les soignants déplorent ne plus pouvoir accueillir dignement les patients. Ils annoncent une grève illimitée à partir de ce lundi minuit.

▶️« Ça va s’effondrer »: Rémi Salomon alerte sur un manque critique de personnel-14/11/2021
Un nouveau cri d’alarme concernant le manque de personnel dans les hôpitaux français. Cette fois, c’est Rémi Salomon, président de la commission médicale d’établissement de l’AP-HP, qui constate cet état déplorable qui, selon lui, ne date pas d’hier.

▶️Voiron : les urgences de l’hôpital n’accueilleront pas tous les patients la nuit à partir du 15 novembre – 14/11/2021
Après une brève amélioration, le 10 novembre, le service des urgences de l’hôpital de Voiron sature à nouveau. Il a annoncé, ce dimanche 14 novembre dans un communiqué de presse, que ses urgences vont devoir adopter un nouveau fonctionnement.

▶️L’hôpital français est au bord de l’implosion – 12/11/2021
Plus de 15 % des infirmières et aides-soignantes, peu considérées, surmenées et désabusées ont rendu leurs blouses blanches. Pas loin de 70 % des étudiants en médecine et internes stressent, 30 % dépriment et 20 % ont des tendances suicidaires.
Précisément, 22 % des postes de praticiens hospitaliers restent vacants. Des professeurs de médecine quittent leurs services : du jamais-vu !

▶️Face à la pénurie de médecins, la télémédecine s’impose dans les maisons de retraite – 12/11/2021
Alors que de plus en plus de territoires deviennent des déserts médicaux, de plus en plus d’Ehpad se laissent tenter par la télémédecine.

▶️Toulouse. Arrêts maladie, postes vacants… Combien de lits sont fermés au CHU par manque de personnel – 10/11/2021
L’information a fait grand bruit. Selon une enquête flash dirigée par le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, environ un lit sur cinq serait actuellement fermé dans les grands hôpitaux français, faute de personnel. 20%… Un chiffre énorme qui a été discuté depuis, le gouvernement se faisant écho d’un chiffre plus proche des 6%.

▶️Tarn-et-Garonne : les urgences de Moissac fermeront la nuit dès le 1er décembre – 09/11/2021
Le service des urgences de l’hôpital de Moissac dans le Tarn-et-Garonne restera fermé la nuit de 20h à 8h. Une décision applicable dès le 1er décembre. La direction et l’ARS l’ont confirmé ce mardi aux élus du bassin.

▶️Fermeture de lits : l’hôpital public s’effondre-t-il ? – 08/11/2021
Selon une enquête flash dirigée par le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, environ un lit sur cinq est fermé dans les grands hôpitaux publics faute de personnel … à la grande surprise d’Olivier Véran.
Face à ces défections, certains hôpitaux n’ont pas eu d’autre choix que de fermer leurs services d’urgences, partiellement ou totalement.

▶️Le manque de médecins dans les campagnes françaises: une véritable « bombe à retardement » – 08/11/2021
« Aujourd’hui le nombre de territoires, de communes, de départements touchés par la désertification médicale ne fait qu’exploser. On est face à une catastrophe sanitaire qui va nous exploser en plein visage. »

▶️L’obligation vaccinale est-elle si peu liée que ça à la pénurie de soignants dans les hôpitaux ? – 08/11/2021
Dernièrement, une enquête réalisée à la demande du président du Conseil Scientifique a rapporté une pénurie de soignant responsable d’une fermeture de 20% des lits à l’hôpital public. Bien que ce chiffre ait été étonnamment contesté par le ministre de la santé, celui-ci a toutefois concédé que l’hôpital était en tension du fait d’un manque de personnel tout en avouant qu’il ne connaissait pas le nombre de lits fermés à l’hôpital ( peut-on imaginer un général incapable de donner les effectifs de son armée ?).

▶️Le gouvernement détruit l’Hôpital et le Soin : maltraitances en cours –  05/11/2021
Nous vivons actuellement une crise dramatique de la Santé où une déstructuration et destruction méthodique du système de santé est à l’œuvre. Les soignants et les malades en sont les victimes de cette politique violente, insufflée par des prétextes fallacieux.

▶️Clamecy : pas d’accueil des urgences, ni de SMUR à l’hôpital vendredi 5 et samedi 6 novembre – 04/11/2021
Et de cinq. Après deux premiers jours de fermeture les jeudi 22 et vendredi 30 juillet, puis le jeudi 18 août, le service d’accueil des urgences de l’hôpital de Clamecy sera encore fermé ce vendredi 5 novembre, mais aussi samedi 6 . Mais, cette-fois ci, il n’y aura pas davantage de service mobile d’urgence et de réanimation (Smur).

▶️Trente heures dans une salle d’attente des urgences à 96 ans ! – 04/11/2021
Trente heures d’attente aux urgences : c’est ce qui est arrivé à Gilberte, cette résidente d’EHPAD qui souffrait d’une décompression cardiaque et d’une baisse de saturation en oxygène, arrivée le lundi 18 octobre au Grand Hôpital de l’Est francilien.

▶️Fermeture des urgences de Laval : « On est arrivés à un point de non-retour » ! 02/11/2021
« On est arrivés à un point de non-retour », a alerté la cheffe du service des urgences de Laval, Caroline Brémaud, mardi 2 novembre sur franceinfo, alors que ce service ferme quatre nuits cette semaine, faute de médecins disponibles. Pour elle, « la situation est catastrophique, dramatique et vraiment inédite« . Seules les personnes en urgence vitale pouvaient être prises en charge entre 18h30 et 8h30, dans la nuit de lundi à mardi. Il en sera de même jeudi, samedi et dimanche.

▶️Saint-Chamond. Les urgences de l’Hôpital du Gier fermées la nuit jusqu’au 31 décembre – 01/11/2021
À partir de ce mardi 2 novembre 2021 et jusqu’au 31 décembre, le service des urgences de l’Hôpital du Gier à Saint-Chamond sera ouvert uniquement de 9h à 19h.

▶️L’hôpital en manque de soignants…29/10/2021
Les hôpitaux tournent au ralenti en France !
A la Timone, à Marseille, plusieurs chambres doubles n’accueillent qu’un seul patient: les soignants ne sont pas assez nombreux pour ouvrir tous les lits.

▶️Var : les urgences du centre hospitalier de Draguignan fermeront la nuit, faute de personnel – 29/10/2021
Faute d’avoir suffisamment de personnel, les urgences du centre hospitalier de la Dracénie à Draguignan vont fermer leurs portes la nuit, entre 20 h 30 et 8 h 30, et ce, dès ce vendredi 29 octobre, rapporte France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. Pour une durée d’au moins cinq semaines, le centre hospitalier de la Dracénie n’assurera donc que les urgences vitales.

▶️Fermeture des services d’urgences: « la situation est catastrophique » – 03/11/2021
Il n’est plus l’heure de tirer la sonnette d’alarme, la situation est déjà critique : les services d’urgences des hôpitaux publics ferment en cascade dans toute la France. Que ce soit pour quelques heures chaque jour ou pendant plusieurs semaines, ces services doivent fermer leurs portes faute de personnels soignants.

▶️Salaire, conditions de travail… Des infirmières françaises choisissent « l’exil professionnel » en Suisse– 01/11/2021
La situation des professionnels de santé en France est désastreuse depuis  des décennies, tous les gouvernements sont responsables de ce massacre et de la destruction de l’hôpital public. 60 % des salariés d’une maison de retraite à Genève sont Français !

▶️Les « urgences » de Maymard, à Bastia, ferment pour 10 jours faute de médecins remplaçants – 30/10/2021
Le service de soins non programmés de la polyclinique Maymard, à Bastia, doit fermer ses portes entre le 1er et le 9 novembre. Les deux médecins généralistes qui y travaillent n’ont pas trouvé de remplaçants pendant leurs congés.

▶️À l’hôpital Bichat, il ne reste que 4 lits sur 28 et 6 infirmières sur 24 pour soigner infarctus et AVC – 29/10/2021
Évitez de faire un infarctus ou un AVC du côté de l’hôpital Bichat, vos chances de survie y sont drastiquement diminuées à cause de la politique d’Olivier Véran. En effet, malgré l’envie du ministre de la Santé d’enquêter sur les 20 % de lits fermés dans les hôpitaux — « Le chiffre de vingt pour cent, j’aurais tendance, comme ça, à le contester » —, l’heure est à la désolation dans le milieu de la santé. La catastrophe est en cours. Aux mauvais coucheurs qui s’étonnent de cette bérézina, Oliver Véran réplique avec une certaine légèreté : « Je n’ai pas de médecin caché dans le placard ».

▶️Le service des urgences de l’hôpital de Givors fermé la nuit jusqu’à fin novembre – 26/10/2021
Le service des urgences ferme temporairement au centre hospitalier de Givors. Depuis lundi soir et jusqu’au 30 novembre, l’accueil de nuit n’est plus assuré, entre 20h30 et 7h30.
Cette décision de la direction de l’hôpital est motivée par le manque de personnel pour faire tourner le service. Depuis plusieurs mois, deux postes de médecins sont notamment ouverts aux urgences de Givors, sans qu’ils ne soient pourvus.

▶️Pénurie de pneumologues à l’hôpital de Bourgoin : « La première fois que je ferme un service en 30 ans »-27/10/2021
Laurence Bernard, la directrice du Centre hospitalier Pierre-Oudot, à Bourgoin-Jallieu, a pris la décision, difficile, de fermer le service de pneumologie à partir du jeudi 4 novembre. C’est tout l’hôpital, toutefois, qui vit une crise sans précédent.

▶️Santé : un lit sur cinq fermé, les hôpitaux publics à bout de souffle – 27/10/2021
La situation se dégrade dans les hôpitaux publics. Dans tous les établissements, il y a un manque d’aides-soignants, d’infirmiers anesthésistes ou de médecins. Le secteur n’attire plus et des lits sont fermés. Aujourd’hui, c’est la qualité de prise en charge des patients qui s’en ressent.

▶️En manque de soignants, le CHRU doit fermer un secteur de chirurgie digestive – 27/10/2021
À nouveau pointée par le président du Conseil scientifique et du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), la pénurie de soignants est devenue une maladie chronique des hôpitaux français. Au CHRU de Nancy, elle se mesure concrètement. Un secteur de chirurgie digestive va être fermé ce vendredi.

▶️Gabriel Attal annonce l’ouverture d’une enquête sur la fermeture de 20% de lits d’hôpitaux ! 27/10/2021
On se dit à chaque fois que l’on n’ira pas plus loin dans la bêtise et l’insulte du peuple et pourtant on n’est jamais déçu par le pire. Le porte-parole du gouvernement nous explique donc que le ministre de la santé a pratiqué une politique sanitaire folle qui consistait à suspendre des dizaines de milliers de personnels soignants noms vaccinés et qu’il ne savait même pas que ça allait avoir des conséquences graves sur la continuité de soin et la mise en danger de la vie d’autrui ! Qui peut croire une telle bêtise ? Comment se fait-il que la classe moyenne ultra diplômée et instruite française continue à se taire et à se soumettre à autant de mépris ? Alors que véran annonce un chiffre ridicule de moins de 0.6 % de suspendus sur le total des 2 millions de soignants, on apprend hier via les médias que 20 % des lits hospitaliers sont fermés à cause de cette suspension et bien entendu des conditions de travail lamentables !

▶️Lits fermés à l’hôpital : un collectif dénonce la situation «catastrophique» en pédiatrie – 28/10/2021
Le Collectif Inter-Hôpitaux (CIH) lance un véritable cri d’alarme sur la situation des services de pédiatrie. Des enfants en situation d’urgence ne peuvent plus être pris en charge par les services compétents », dénonce ce Collectif Inter-Hôpitaux (CIH) en parlant de « tri » et même de « perte de chance ».

▶️Anglet : les auxiliaires de vie manquent « à un degré jamais vu » ! – 21/10/2021
Voilà ce qui arrive quand on est dirigé par des Macron, Véran et autres Castex. Tout s’écroule à vue d’œil. D’autant que le gouvernement ne pourra pas dire qu’il n’était pas au courant puisqu’il a été alerté par courrier. Nous avons ici la preuve que la gestion politique du système de soins est en train de mettre en danger la santé des citoyens.

▶️Deux nouveaux jours de fermeture pour les Urgences de l’hôpital de La Ferté-Bernard – 21/10/2021
Deux nouvelles journées de fermeture des Urgences sont prévues à l’hôpital Paul-Chapron de La Ferté-Bernard (Sarthe), faute de personnel. 

▶️Hôpitaux : Entre 2 à 5 % de postes vacants chez les soignants, selon la Fédération hospitalière – 21/10/2021
Le manque de personnels commence sérieusement à se faire sentir dans le monde hospitalier. La  Fédération hospitalière de France (FHF) a indiqué mercredi que les hôpitaux et les établissements médico-sociaux publics enregistraient actuellement « un taux d’absentéisme de l’ordre de 10 % » et « entre 2 à 5 % de postes vacants de soignants ». Une situation « plus tendue que d’habitude ».

▶️Vaccination obligatoire contre le Covid-19 : 130 000 soignants n’ont toujours reçu aucune dose – 20/10/2021
Au moins 160 000 professionnels de santé se sont tout de même fait vacciner une première fois depuis la mi-septembre, selon la Direction générale de santé, qui estime à 15 000 le nombre de professionnels soumis à l’obligation vaccinale qui ont été suspendus.

▶️L’arrivée précoce des bronchiolites pèse sur l’hôpital Necker, déjà fragilisé – 20/10/2021
L’épidémie de bronchiolite, arrivée « plus précocement » cette année, « met en difficulté » les services pédiatriques de l’Hôpital Necker à Paris, comme tous les établissements déjà touchés par « une pénurie de personnel soignant ».

▶️Ancenis : L’antenne du Smur est fermé – 19/10/2021
Faute de personnel, l’antenne du Smur de l’hôpital d’Ancenis est fermée depuis cet été et ne rouvrira pas avant 2022. Le point avec Sandrine Delage, la directrice.

▶️Grève aux urgences de l’hôpital de Laval : « Monsieur Véran, ne rien faire, c’est de l’abandon de population » – 18/10/2021
La grève aux urgences du centre hospitalier de Laval se poursuit. Sur les réseaux sociaux, la cheffe du service, Caroline Brémaud, s’adresse directement à Olivier Véran, le ministre de la Santé, pour lui demander des mesures pérennes pour l’hôpital public.

▶️Un manque de personnel dénoncé à l’hôpital d’Aurillac – 18/10/2021
A travers un communiqué : « Le syndicat Force Ouvrière du Centre Hospitalier d’ Aurillac dénonce au sein de l’établissement comme dans beaucoup d’autres malheureusement, une dégradation des conditions de travail physique, psychologique et du mal-être de tout le personnel médical, paramédical, soignant, agent technique et administratif qui se traduit par des démissions, des arrêts maladies à répétition, des burn-out, des démotivations etc… qui engendrent un manque supplémentaire de personnel. Mais ce qui peut impliquer également des fermetures de lit voir de services. »

▶️Un médecin non-vacciné est sommé d’arrêter son activité par l’ARS, les habitants le soutiennent ! – 18/10/2021
Près de Dinan, élus et habitants se mobilisent pour un médecin non vacciné. « Cette docteure avec un portefeuille de plus de 1 500 patients, réalise une centaine de consultations par semaine dont une dizaine à domicile. Demain, comment fait-on pour combler cette absence ? »

▶️Chaos total à l’hôpital la Meynard en Martinique, silence complice des médias ! – 16/10/2021
Il est tout de même extraordinaire de voir ce type d’images sur les réseaux sociaux et ensuite constater que la censure est très efficace sur les médias mainstream puisque personne n’en parle. Il est question de violence des forces de l’ordre envers le personnel soignant, ce n’est pas rien, on ne peut pas faire semblant de ne rien voir ! Le trio infernal Macron/Castex/Véran est devenu dangereux pour la paix civile, il constitue clairement un trouble à l’ordre public.

▶️Psychiatrie. L’hôpital Mazurelle confronté à une pénurie de médecins à La Roche-sur-Yon – 15/10/2021
Une centaine de manifestants se sont réunis devant les bâtiments administratifs de l’hôpital Mazurelle à La Roche-sur-Yon, vendredi 15 octobre. Selon la CGT, la moitié des postes de médecins n’est pas pourvue.

▶️Sarthe. Hôpital de La Ferté-Bernard : une nouvelle fermeture des Urgences – 15/10/2021
La scénario de l’été 2021 se répète à l’hôpital de La Ferté-Bernard (Sarthe) : les urgences doivent de nouveau fermer, faute de personnel.

▶️Cartographie de la privatisation de la santé en Europe – 14/10/2021
Elles s’appellent Orpea, Elsan, Helios… Ces entreprises à but lucratif possèdent de plus en plus d’hôpitaux et de maisons de retraite en Europe. Le Réseau d’observatoires des multinationales ENCO, dont l’Observatoire des multinationales est membre, a cartographié cette privatisation de la santé.

▶️ »Une explosion de burn-out » : après le Covid, les hôpitaux face à une pénurie de soignants – 12/10/2021
De nombreux établissements hospitaliers sont confrontés à un manque de personnel entraînant la fermeture de certains services. Un phénomène accentué par l’épidémie.

▶️« Ici, on préfère fermer des lits d’hôpitaux et virer les personnels non vaccinés » – 12/10/2021
Depuis le 15 septembre, ces personnels soignants ne peuvent plus exercer leur profession, ni toucher leur salaire. Ils expliquent les raisons de leur choix de ne pas se vacciner et ses conséquences.

▶️Bourges : l’ARS regrette la plainte des maires pour dénoncer les sous-effectifs du SMUR – 12/10/2021
L’ARS s’est exprimé ce lundi 11 octobre au sujet du manque de personnel au SMUR de Bourges. Ces déclarations font également suite à la plainte déposée par les trois maires des principales communes du Cher, qui mettent directement en cause l’agence régionale.

▶️Les habitants de Jenlain n’ont plus de médecin, il ne peut plus exercer faute de pass sanitaire – 09/10/2021
Le Dr Grégory Pamart seul médecin du village refuse de se faire vacciner, il a du fermer son cabinet le 15 septembre laissant environ un millier de patients sans généraliste. Le maire dénonce une attitude irresponsable dans un secteur où les médecins sont déjà débordés.

▶️Sarthe. « A l’hôpital du Bailleul, sous 15 jours il n’y aura plus de bloc, ni d’urgence, ni de maternité » – 09/10/2021
A l’hôpital du Bailleul, c’est l’alerte maximale pour sauver l’établissement. Après les médecins, deux élus, Sylvie Tolmont et Daniel Chevalier alertent pour sauver la structure. 

▶️Menaces de fermeture sur l’hôpital du Bailleul : les médecins « extrêmement inquiets » – 08/10/2021
La situation pourrait s’aggraver à l’hôpital du Bailleul (Sarthe), où les urgences sont régulièrement fermées par manque de personnel. Les médecins s’inquiètent d’une nouvelle loi.

▶️Agen : la clinique privée déprogramme un quart de ses interventions faute de personnel suffisant – 29/09/2021
Concernée comme les établissements de la santé publique par les difficultés de recrutement, la clinique Esquirol Saint-Hilaire réduit le volume de ses interventions de 25 %, selon le syndicat Force Ouvrière.

▶️À Vannes et à Auray, un médecin et 50 soignants non-vaccinés suspendus au GHBA – 29/09/2021
Deux semaines après l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale, 65 des quelque 180 agents qui n’avaient pas présenté de justificatif vaccinal ont finalement été mis à pied. La CGT Santé s’indigne de la suspension de soignants qui étaient en arrêt maladie.

▶️A la maternité de Lens, des sages-femmes en grève réquisitionnées « un geste fort et inédit » -25/09/2021
Depuis vendredi et jusqu’à lundi, les sages-femmes sont en grève. Un mouvement national très suivi dans la région selon les syndicats. A Lens, la maternité a du réquisitionner des sages-femmes pour assurer un service minimum. Une situation inédite.

▶️SOS Médecins annonce un « arrêt total » d’activité de 24h à partir de lundi 8h – 26/09/2021
La fédération d’associations de médecins libéraux SOS Médecins a annoncé dimanche un « arrêt total » de l’activité pendant 24 heures à partir de lundi 8h pour « alerter les Français sur la disparition programmée de la visite à domicile ».

▶️Suspension des soignants non-vaccinés : un sénateur alerte sur les risques dans les territoires ruraux – 24/09/2021
Malgré l’obligation qui court depuis le 15 septembre, 300 000 professionnels de santé refusent toujours de se faire vacciner. Bruno Belin sénateur LR de la Vienne, alerte Olivier Véran sur les conséquences que ces suspensions de soignants entraînent dans les territoires ruraux, déjà touchés par la désertification médicale.

▶️Billet indésirable : ces médecins qui refusent l’obligation vaccinale et les effets de la vaccination contre le Covid – 23/09/2021

▶️Obligation vaccinale : comprendre la crise à l’hôpital en deux minutes 23/09/2021
Ils ont symboliquement jeté leur blouse : des personnels hospitaliers suspendus en raison de leur refus de l’obligation vaccinale ont rejoint des soutiens pour un mouvement de protestation, ce mercredi, au Centre hospitalier Emile-Muller de Mulhouse. Quelques instants plus tard, la direction du groupe hospitalier et des chefs de service, qui recevaient la presse locale et nationale à l’occasion du déclenchement du plan blanc sur fond de manque aigu de personnel, ont martelé le rôle de la vaccination, à commencer par celle des soignants, dans le contrôle de l’épidémie. Résumé en images.

▶️Plan blanc déclenché à l’hôpital de Mulhouse : «Il y a eu des déprogrammations obligatoires pour que les urgences puissent continuer à accueillir du mieux possible» – 23/09/2021

▶️Morlaix. Pour Sud santé, l’hôpital est en mal de personnel : « Les gens n’en peuvent plus » – 23/.9/2.21
4 % de hausse entre l’an passé et aujourd’hui. Le syndicat Sud santé de l’hôpital de Morlaix (Finistère) pointe les « chiffres inquiétants » de l’absentéisme pour les agents et l’offre de soins en cette rentrée 2021. « On est dans l’auto-remplacement, on sollicite les retraités, les gens n’en peuvent plus.

▶️Mulhouse : 169 agents suspendus, la clinique ferme les urgences – 22/09/2021
Bien que le gouvernement tente de minimiser l’impact des 10 à 20 % du personnel soignant qui se refusent à se faire vacciner, sur le terrain, les effets de la suspension de ces travailleurs se font sentir.

▶️Des hôpitaux haut-rhinois pris à la gorge par l’obligation vaccinale – 22/9/2021
Pour la troisième fois en dix-huit mois, le GHRMSA vient de déclencher son plan blanc. Cette fois en raison d’une pénurie de personnels aggravée par l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale. Plusieurs services du plus important centre hospitalier du Haut-Rhin ne peuvent aujourd’hui tourner qu’au détriment d’autres.

▶️Chablais : environ 10 à 15 % de personnels soignants non vaccinés dans les Ehpad – 22/.9/2021

▶️Soignants non-vaccinés : « Des suspensions tombent tous les jours ! » – 22/09/2021
Une semaine après le début de l’obligation vaccinale, quelque 3.000 soignants ont été suspendus. Ce qui paraît peu par rapport aux 2,7 millions de professionnels concernés. Mais plusieurs syndicats restent très inquiets, car l’absentéisme explose et les non-vaccinés ne seraient pas tous comptabilisés.

▶️A Marseille, l’urgence de recruter des soignants à l’hôpital – 21/09/2021
L’AP-HM a lancé un appel sur le réseau social Twitter. L’obligation vaccinale pour les soignants accroît le besoin urgent en infirmiers dans les hôpitaux marseillais. 

▶️L’absence de soignants non vaccinés ne fait que s’ajouter à une offre de soins déjà insuffisante en Limousin – 21/09/2021

▶️La France prive le Liban de ses soignants – 20/09/2021
A l’issue d’une visite à Beyrouth, le directeur général et le directeur régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont déploré que 40 % des médecins et 30 % des infirmiers aient quitté le Liban en quelques semaines.

▶️Pontivy. Manque de soignants et fermetures de services : l’inquiétude pointe au centre hospitalier 
Des lits et des services ont récemment fermé dans plusieurs sites du groupement hospitalier du Centre-Bretagne (Morbihan). Une situation « provisoire » pour la direction, qui alarme néanmoins le syndicat Sud.

▶️Hôpital de Tarbes : face au manque de moyens, les médecins des urgences et du Samu menacent de tous démissionner 20/09/2021

▶️Pas vaccinée, Christine Hochard, seul médecin de l’Ile-aux-Moines, ferme son cabinet 20/9/2021

▶️Un service d’accueil d’autistes fermé en Vaucluse par manque de personnel vacciné – 20/09/2021

▶️Saint-Calais. Les urgences du centre hospitalier fermées pendant 24 heures

▶️Deux blocs fermés au CHU nord 17/09/2021

▶️Hôpitaux : discrètement, les fermetures de services se poursuivent 17/09/2021

▶️Médecins non-vaccinés dans l’Oise: après les fermetures de cabinets, des patients «désemparés» 19/09/2021

▶️Une île bretonne privée de médecin à cause de l’obligation vaccinale 18/09/2021

▶️Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ? 17/09/2021

▶️L’hôpital d’Antibes s’adapte face à la fermeture de 15 lits dans son service de psychiatrie 17/09/2021

▶️Vaccination obligatoire des soignants: au moins 60 agents des hcl suspendus depuis mercredi 17/09/2021

▶️Alsace : les urgences fermées la nuit faute de personnel 16/09/2021

▶️Lits fermés, records d’arrêts maladie : à l’hôpital de Digne-les-Bains, les conséquences du vaccin obligatoire – 15/09/2021

▶️Le docteur du village, Olivier Labeau, doit fermer son cabinet ce mercredi 15 septembre. Sa patientèle se retrouve sans solution. 15/09/2021

▶️Hôpitaux : « Il n’y a jamais eu autant de départs », affirment plusieurs syndicats – 15/09/2021

▶️Yvelines. Les Mureaux : l’unité de pédopsychiatrie de l’hôpital en danger, faute de médecins 14/09/2021

▶️Sarthe. Urgences : encore plusieurs nuits de fermeture à l’hôpital du Bailleul 15/09/2021

▶️Fermeture de l’Ehpad de Juvigné. « La population est partagée entre émotion et incompréhension » 14/09/2021

▶️Montauban. Fermeture du service maternité à la clinique Pont-de-Chaume : l’Agence régionale de santé « prend acte » 10/09/2021