Exploration des représentations des anges dans l'art

Anges : dérive du grec « anghelos » qui signifie « envoyé, messager ».

Dans les principales traditions religieuses, les Anges sont des messagers, c’est-à-dire des intermédiaires entre Dieu et les hommes.

Dans la tradition chrétienne, ce sont de purs esprits envoyés vers les hommes dans les moments difficiles, pour adoucir leurs peines, voire les guérir.

Les différentes  représentation de la figure tutélaire de l’ange dans les arts figuratifs :

* les tableaux retables,souvent polyptyques
(retables =motifs décoratifs, placé verticalement derrière l’autel dans les églises chrétiennes),
* les fresques,
* les sculptures,
* les vitraux,
* les mosaïques

Les plus anciennes représentations d’êtres ailés remontent à la civilisation des Héthiens.

Au fil du temps leur image a beaucoup changée.

Quand l’humanité les a considérée comme des « soldats de l’armée céleste« , ils ont été peints exclusivement comme des hommes, avec des uniformes militaires et des armes (épées ou lances).

Au Moyen Age, certains philosophes ont trouvés une similitude entre l’harmonie du cosmos et la beauté féminine:
c’est alors que les peintres les ont dessinés de façon plus similaire à des filles délicates.
Au Moyen-Age, on n’imaginait pas le Paradis sans la musique des Anges (« anges musiciens« ).

Pour certains artistes, l’ange était comme un rayon ou un souffle ailé.
Ils les ont peints comme des « anges des nuages« :
c’est ainsi que sont nées  toutes ces images de petites têtes bouclées et auréolés qui sortent des nuages.

L'Ange au Sourire

L’Ange au Sourire, dénommé aussi Sourire de Reims, est une statue sculptée vers 12401.

Cette statue se trouve à gauche du portail nord de la façade occidentale de la cathédrale de Reims.
Elle est devenue célèbre pendant la Première Guerre mondiale, au moment où elle a été endommagée par un bombardement et un incendie: les photographies avant et après destruction sont alors largement reproduites et diffusées, faisant de la statue l’une des plus célèbres sculptures médiévales françaises.

Représentation des Anges au XIVe siècle.
Trecento - Pré-Renaissance.

Le XIVe siècle marque la fin du Moyen Âge et le début de la Renaissance en Italie.

La peinture du XIVe siècle reste fortement liée à la religion et à la vie quotidienne.

Les commandes d’œuvres d’art proviennent souvent d’institutions religieuses ou de riches mécènes.

Les artistes cherchent à représenter la réalité avec précision et à créer des émotions chez le spectateur.

Thèmes courants:
Scènes bibliques, portraits, fresques et  retables.

Giotto

Giotto di Bondone ou Ambrogiotto di Bondone, dit Giotto, né en 1266 ou 12671  et mort en 1337, est un peintre, sculpteur et architecte italien de la République florentine.

Artiste majeur du Trecento, ses œuvres sont à l’origine du renouveau de la peinture occidentale.

C’est l’influence de sa peinture qui va provoquer le vaste mouvement général de la Renaissance à partir du siècle suivant.

Giotto se distingue par sa capacité à conjuguer le divin et l’humain, traitant les anges non plus comme de simples symboles théologiques, mais comme des êtres empreints d’émotion et de dynamisme.
Ses fresques, telles que celles admirables de la Chapelle des Scrovegni à Padoue, présentent des anges qui semblent prendre part activement aux scènes bibliques, exprimant la joie, la tristesse, ou encore l’adoration avec une intensité rare.
Cette humanisation des figures angéliques marque une rupture avec les conventions byzantines, influençant profondément la trajectoire de l’art occidental.

Giotto
La Nativité du Christ, dans la chapelle des Scrovegni (Padoue, Italie)

Giotto
La Crucifixion

Giotto
Marie-Madeleine parlant avec les anges

Giotto
Le rêve de Joachim (détail)

Giotto
Présentation au temple (détail)

Giotto
Vol en l'Egypte (détail)

Giotto
Vierge d'Ognissanti

Giotto
La Déposition de croix

Giotto
Polyptyque Baroncelli, vers 1334, Santa Croce, Florence.(retable)

Tommaso del Mazza

Tommaso del Mazza, également connu comme le maître de Santa Verdiana (actif entre 1377 et 1392) est le nom de convention d’un peintre italien.

Tommaso del Mazza s’est formé à Florence.
Il peint dans un style gothique typique, avec des fonds dorés.

Tommaso del Mazza
La Vierge et l'enfant entourés de huit anges, centre de triptyque

Tommaso del Mazza
Le Couronnement de la Vierge

Tommaso del Mazza
L'Annonciation

Llorenç Saragossà

Llorenç Saragossà , ou Lorenzo Zaragoza , est un peintre espagnol.

Il représente le style gothique international de l’école de Valence et est considéré comme le premier à avoir introduit ce style à la Cour d’Aragon.
Il est considéré comme l’auteur du retable de la Vierge allaitant l’Enfant avec le concert des anges musiciens à Jérica, qui représente un modèle iconographique repris par d’autres peintres.

Jaume Serra

Jaume Serra (mort vers 1390) est un peintre catalan de l’art gothique qui s’est développé en Catalogne dans un style italo-gothique influencé par la peinture siennoise introduit par Ferrer Bassa.

Jaume Serra
Résurrection

Jaume Serra
Panneau de la Vierge à l'Enfant (retable)

Jaume Serra
Madone allaitante et l'Enfant avec des anges musiciens

Représentation des Anges au XVe siècle.
Quattrocento et Première Renaissance.

la Renaissance représente surtout un mouvement artistique, philosophique et scientifique issu d’Italie.

Le 15e siècle a été une période de transition artistique.

Renaissance italienne:
À Florence, Venise et Rome, la Renaissance a pris son essor.
Les œuvres de cette époque se caractérisent par des références antiques, des proportions mathématiques et une mise en avant du pouvoir des princes et des républiques.

Peinture flamande:
Dans les Flandres bourguignonnes, des artistes tels que Jan Van Eyck et Rogier Van der Weyden ont émergé.
Leurs œuvres se distinguent par leur réalisme minutieux, l’utilisation de la peinture à l’huile et des détails précis.

Fra Angelico, "le peintre des anges célestes"

Guido di Pietro, en religion Fra Giovanni (postérieurement connu sous le nom de Fra Angelico, quelquefois de l’Angelico et de Beato Angelico pour les Italiens) ou encore « Le Peintre des anges », né entre 1387 et 1395 et mort en 1455 , est un peintre italien de qui Giorgio Vasari disait qu’il avait un «talent rare et parfait».

Il est béatifié tardivement, en 1982 par le pape Jean-Paul II, sous le nom de Bienheureux Jean de Fiesole, même si après sa mort il était déjà appelé «Beato Angelico», à la fois pour la religiosité émouvante de toutes ses œuvres, et pour ses qualités personnelles d’humanité et d’humilité.

Religieux dominicain, il a cherché à associer les principes picturaux de la Renaissance — constructions en perspective et représentation de la figure humaine — aux anciennes valeurs médiévales de l’art:
sa fonction didactique et la valeur mystique de la lumière.

Fra Angelico
L’Annonciation

Fra Angelico
Ange de l'Annonciation

Fra Angelico
Ange en adoration

Fra Angelico
Anges jouant de la musique

Sandro Botticelli

Alessandro di Mariano di Vanni Filipepi, dit Sandro Botticelli, est un peintre italien, né en 1445 et mort en 1510.
Botticelli est l’un des peintres les plus importants de la Renaissance italienne et de l’histoire de l’art.

Son véritable apprentissage a lieu de 1464 à 1467 dans l’atelier de Filippo Lippi, avec qui il travaille à Prato, dans le chœur de la cathédrale, avec de nombreux autres apprentis.
Toute une série de madones remontent à cette période, révélant l’influence directe du maître sur le jeune élève.
L’influence de Verrocchio apparaît  clairement dans un deuxième groupe de madones réalisées entre 1468 et 1469.
Simultanément, son apprentissage de l’orfèvrerie, de la gravure et de la ciselure influence la ligne de son dessin.

Sandro Botticelli
La Naissance de Vénus

Sandro Botticelli
Vierge à l'Enfant avec deux anges

Sandro Botticelli
L'Annonciation

Sandro Botticelli
La Vierge du Pavillon Ambrosiana (détail)

Sandro Botticelli
Anges dansants

Sandro Botticelli
Couronnement (détail)

Sandro Botticelli
Détail des anges du retable de San Barnaba

Sandro Botticelli
L'Annonciation, détail de l'Archange Gabriel

Sandro Botticelli
Trois Anges

Hans Memling

Hans Memling ou Hans Memlinc est un peintre allemand de style flamand, né  vers 1435-1440, mort en 1494.

Il est l’un des plus grands représentants de la peinture brugeoise du XVe siècle, aux côtés de Jan van Eyck, de Petrus Christus et de Gérard David, et de l’école des peintres primitifs flamands.

Memling développe  un style personnel, empreint de sérénité et de douceur, qui à son tour prend valeur d’exemple pour ses contemporains.

Hans Memling
Le Jugement dernier

Hans Memling
Triptyque Donne

Hans Memling
le Retable de Santa María la Real de Nájera (détail)

Hans Memling
Annonciation

Hans Memling
Ange tenant un rameau d' olivier

Hans Memling
Triptyque de la Résurrection du Christ, du martyre de saint Sébastien et de l'Ascension (détail)

Hans Memling
Archange Michael

Hans Memling
Vierge à l'Enfant avec anges

Hubert Van Eyck

Hubert van Eyck, Hubrecht van Eyck ou encore Hubertus Eeyck est un peintre belge de l’école des primitifs flamands du XVe siècle, né vers 1366 en Belgique, mort en 1426.

C’est le frère ainé de Jan van Eyck.
Le fait d’être peintre de cour, dégagé du carcan corporatif, lui offrait l’avantage de pouvoir se livrer à des expériences et, tout à la fois, l’obligeait à développer son talent au maximum.

On lui attribue d’avoir ébauché le célèbre retable de l’Agneau mystique achevé par son frère et actuellement à la cathédrale Saint-Bavon de Gand.

Van Eyck
L’Adoration de l'Agneau mystique - retable (Détail)

Van Eyck
Ange de l'Annonciation

Van Eyck
Les anges chanteurs et musiciens

Hubert Van Eyck
Les Trois Marie au tombeau

Jan Van Eyck

Jan van Eyck, né vers 1390 et mort en 1441, est un peintre belge.

Il est célèbre pour ses portraits d’un naturalisme minutieux et d’une extrême précision au point qu’on l’a parfois comparé à Apelle.  Il termina par ailleurs le fameux retable de L’Agneau mystique, commencé par son frère Hubert van Eyck.

L’apport technique de Van Eyck à la peinture occidentale est capital.
Il a porté la technique de la peinture à l’huile à la perfection (sans pour autant la créer)16,17.
Le liant utilisé par Van Eyck était à base d’huile siccative et d’un autre élément qui rendait le liant consistant, ce qui était l’une des difficultés rencontrées par les utilisateurs de la peinture à l’huile auparavant.
Il a porté la technique de la peinture à l’huile et le réalisme des détails (notamment le rendu des matières) à un sommet jamais atteint avant lui, sauf peut-être par le peintre grec Apelle18, la technique flamande permettant aussi la netteté de ceux-ci.

Il est l’un des premiers artistes à signer ses œuvres.

Jan Van Eyck
Ange de l'Annonciation

Jan Van Eyck
Diptyque de l'Annonciation (une révolution optique)

Melozzo da Forlì

Melozzo da Forlì (de son appellation courante) ou Ambrosi Melozzo, ou Marco di Giuliano degli Ambrogi, ou Melozzo di Giuliano degli Ambrogi (né à Forlì en 1438 et mort  en 1494), est un peintre et architecte italien de la Renaissance.

Il porte une attention particulière pour l’expressivité des figures.
Il arrive à Rome à l’âge de 26 ans où il travaille comme Pictor papalis, peintre au service du Pape.

Melozzo est, non seulement et pour le moins, le premier artiste à réaliser une coupole peinte à fresque selon les règles de la perspective dans le champ de l’iconographie religieuse.

Il fut le premier également à représenter des corps en lévitation de manière illusionniste ouvrant ainsi l’ère des grands plafonds en apesanteur de la Contre-Réforme.

L’aisance virtuose avec laquelle il peint ses figures di sotto’in su en fera, comme l’a écrit Giorgio Vasari, le maître incontesté en perspective.

Il influença des artistes importants de la Renaissance, tels que Raphaël, Michel-Ange ou Bramante.

Il fait partie de ces artistes que l’on dit polymathe, comme Léonard de Vinci, Bramante ou Michel-Ange : même si l’on ne connait pas d’écrits poétiques de sa main, géomètre, il savait concevoir une architecture complexe, élaborer la peinture qui en ornait les murs ainsi que les éléments décoratifs qui unifiaient l’une à l’autre, en repoussant toujours plus loin les défis géométriques et illusionnistes de son époque.

Les Anges de Melozzo da Forli à la Pinacothèque vaticane.

Melozzo da Forlì
Fresque pour la Sacristie de Saint-Marc dans la Basilique de la Sainte Maison de Lorette (Détails)

Melozzo da Forlì
Voûte de la sacristie de Saint-Marc

Melozzo da Forlì
Christ triomphant (Détail)

Melozzo da Forlì
L'Hymne des Chérubins

Masaccio

Tommaso di Giovanni Cassai ou Tommaso di Ser Giovanni di Mone Cassai, dit Masaccio, né en 1401 et mort vers 1428, est un peintre florentin fondamental considéré comme l’un des pionniers et des plus grands peintres de la Renaissance.

Masaccio
Vierge aux anges(Détail - triptyque de San Jovenale)

Masaccio
Vierge à l’Enfant sur le trône et quatre anges (panneau central du Polyptyque de Pise)

Masaccio
Adam et Ève chassés de l'Éden

Masaccio
Vierge à l'Enfant avec sainte Anne dite Sant'Anna Metterza

Masolino da Panicale

Tommaso di Cristoforo Fini dit Masolino da Panicale (1383- vers 1447), est un peintre italien de la pré-Renaissance.

Ses œuvres les plus connues sont probablement celles issues de ses collaborations avec Masaccio : Sant’Anna Metterza (1424) et les fresques de la chapelle Brancacci (1424–1428) à Florence.

Masolino da Panicale et Masaccio
Sant’Anna Metterza

Masolino da Panicale
Le Père Éternel entouré d’Anges

Masolino da Panicale
Ange Gabriel

Masolino da Panicale
Miracle de la neige

Beccafumi

Domenico di Giacomo di Pace, dit Domenico Beccafumi ou Beccafumi, né entre 1484 et 1486 et mort en 1551 est un peintre et sculpteur maniériste italien.

Beccafumi
Saint Michel chassant les anges rebelles

Beccafumi
Annonciation

Beccafumi
Saint Paul sur le trône

Beccafumi
La mort de la Vierge

Beccafumi
Anges avec l'ivresse de Noé

Beccafumi
Gloire des anges (détail)

Lorenzo Ghiberti

Lorenzo Ghiberti, de son véritable nom Lorenzo di Cione, né en 1378 , mort en 1455 , est un sculpteur, orfèvre, un architecte et un écrivain florentin, dont l’œuvre s’inscrit dans le vaste mouvement de renouvellement de l’art occidental qui donna naissance à la Renaissance.

Il est l’un des premiers sculpteurs-orfèvres du Quattrocento qui associent étroitement la sculpture et la peinture.

Lorenzo Ghiberti
la tentation du Christ (Sculpture en bronze).

Lorenzo Ghiberti
L' Annonciation

Lorenzo Ghiberti
Adam et Ève, détail de la Porte du Paradis

Représentation des Anges au XVIe siècle
Cinquecento, Haute Renaissance et Renaissance tardive.

Au 15e et 16e siècles, l’Italie a été le berceau de la Renaissance.

Le 16e siècle a été une période de transition, où les artistes ont exploré de nouvelles techniques, des sujets variés et des styles artistiques uniques.

Léonard de Vinci, Michel-Ange et Raphaël forment la trinité traditionnelle des grands maîtres de cette période.

Vers la fin du 16e siècle, le maniérisme est apparu.
Ce mouvement artistique se caractérise par des compositions complexes, des couleurs vives et des formes allongées.

Léonard de Vinci

Léonard de Vinci , né en 1452  à Vinci (Toscane) et mort en 1519 , est un peintre polymathe toscan, simultanément artiste, organisateur de spectacles et de fêtes, scientifique, ingénieur, inventeur, anatomiste, sculpteur, peintre, architecte, urbaniste, botaniste, musicien, philosophe et écrivain.

Léonard de Vinci
Détails de L'Ange, La Vierge des Rochers

Léonard de Vinci
Ange en vert avec violon (Huile sur bois)

Michel-Ange

Michel-Ange (Michelangelo Buonarroti), né en 1475 à  Florence et mort en 1564, est un sculpteur, peintre, architecte, poète et urbaniste florentin de la Haute Renaissance.

Né dans la république de Florence, son œuvre s’inspire des modèles de l’Antiquité classique et influence durablement l’art occidental.
Les capacités créatives et la maîtrise de Michel-Ange dans différents domaines artistiques le définissent comme un archétype de l’homme de la Renaissance, aux côtés de son rival et contemporain, Léonard de Vinci.
Protagoniste de la Renaissance italienne, déjà de son vivant, il est reconnu par ses contemporains comme l’un des plus grands artistes de tous les temps.
Son œuvre a une influence considérable sur ceux-ci, si bien que sa « manière » de peindre et de sculpter est abondamment reprise par les représentants de ce qu’on appellera le maniérisme qui prospère dans la Renaissance tardive.

Michel-Ange
Ange

Michel-Ange
Le Rêve de la Vie Humaine

Raphaël

Raphaël, Raffaello Sanzio, Raffaello Santi, Raffaello da Urbino, Raffaello Sanzio da Urbino, est un peintre et architecte italien de la Haute Renaissance, né en 1483 et mort en 1520.

Son travail est admiré pour sa clarté de forme, sa facilité de composition et sa réalisation visuelle de l’idéal néoplatonicien de la grandeur humaine.
Considéré comme l’un des plus grands artistes de tous les temps, son expérience est jugée comme profondément innovante pour ses nombreuses œuvres emblématiques et pour la manière dont elles ont été produites en utilisant un atelier très structuré et composé par de nombreux professionnels d’excellent niveau.
Son influence sur l’histoire de l’art occidental est particulièrement étendue.
Établi comme modèle fondamental pour toutes les académies des beaux-arts jusqu’à la première moitié du XIXe siècle, le mythe de Raphaël atteint l’avant-garde du XXe siècle et l’art contemporain du XXIe siècle.

Raphaël
Saint Michel terrassant le démon ou Le Grand Saint Michel
Peinture à l'huile (268 × 160 cm)

Raphaël
La Madone Sixtine

Raphaël
La Dispute du Saint-Sacrement (détail)
Fresque de la Chambre de la Signature au palais du Vatican.

Raphaël
Le triomphe de Galatée (Détail)

Rosso Fiorentino

Giovanni Battista di Jacopo dit Rosso Fiorentino (soit « [Le Maître] roux de Florence » en français à cause de la couleur de ses cheveux), est un peintre, un graveur et un décorateur italien né en 1494, et mort en 1540.

Il appartient selon les historiens d’art à l’école maniériste ou à la Renaissance tardive qui marque l’École de Fontainebleau.

Il est l’élève d’Andrea del Sarto et est, à bien des égards, un rebelle contre les contraintes classicistes.
Partant des constructions équilibrées de son maître, il force les formes à exprimer un monde agité et tourmenté.
Artiste original et anticonformiste, il reçoit un accueil mitigé à Florence et à Rome avant de se réfugier en Ombrie et en Toscane.
Par son influence, Le Rosso est le fondateur de la première école de Fontainebleau qui lance la Renaissance française dans l’art de la peinture.
Ce décorateur érudit, attiré par le bizarre et le spectaculaire, tout en racontant une histoire à plusieurs niveaux de lecture ou d’émotion, bouscule les genres établis et demeure une source d’évolution durable de l’art décoratif des cours princières de l’Europe du Nord.

Rosso Fiorentino
Angelot jouant du luth

Rosso Fiorentino
Marie trônant avec l'enfant et les Saints Jean le Baptiste, Antoine Abbas, Stéphane et Jérôme (détail)

Rosso Fiorentino
Sainte Marie-Madeleine pénitente en extase avec un ange

Rosso Fiorentino
La Sainte Famille

Pontormo

Jacopo Carucci, connu sous le nom de Jacopo da Pontormo, ou plus simplement Pontormo, né en 1494 et mort  en 1557, est un peintre italien de l’école florentine et l’un des représentants les plus importants du mouvement maniériste dans la peinture du XVIe siècle.

Pontormo
L'Annonciation

Représentation des Anges au XVIIe siècle
Renaissance

Classicisme :
La peinture du XVIIe siècle cherche à se distinguer du baroque.
Le terme classicisme renvoie à la grande référence emblématique de l’époque : l’Antiquité classique.
Les artistes de cette période privilégiaient la pondération, l’équilibre et l’apaisement, par opposition à l’accentuation parfois exacerbée du baroque.


Influence italienne :
Depuis la Renaissance, l’Italie était le centre des arts en Europe.
Au XVIIe siècle, on assiste à un détournement vers la France, bien que Rome conserve son prestige.

Maniérisme tardif :
Au début du XVIIe siècle, la peinture française est marquée par un maniérisme tardif, influencé par le style gracieux de l’École de Fontainebleau et les peintres flamands. Contrairement aux innovations italiennes de la même période (comme celles du Caravage et des frères Carrache), la peinture française reste attachée à la tradition picturale du XVIe siècle, privilégiant une grâce aristocratique et précieuse plutôt que la réalité anatomique ou la vraisemblance des couleurs.

Le Bernin

Gian Lorenzo Bernini, dit le Bernin ou Cavalier Bernin (1598 – 1680), sculpteur, architecte et peintre.
Artiste éminent, il fut surnommé le second Michel-Ange.

Son abondante production typiquement baroque se caractérise par la recherche du mouvement, la torsion des formes, l’impression spectaculaire allant jusqu’à l’illusion.
Elle le place comme figure de proue de l’art contemporain à Rome.

Le Bernin
L'Extase de sainte Thérèse

Le Bernin
Habacuc et l’ange

Le Bernin

Rembrandt van Rijn

Rembrandt Harmenszoon van Rijn est un peintre et graveur néerlandais, né  en 1606 et mort en 1669.

Artiste innovant et prolifique, il est généralement considéré comme l’un des plus grands artistes visuels de l’histoire de la peinture et l’un des plus importants peintres de l’École hollandaise du XVIIe siècle, le siècle d’or néerlandais.

Il a réalisé près de quatre cents peintures, trois cents eaux fortes et trois cents dessins.

Rembrandt
Abraham et les anges (détail), huile sur panneau

Rembrandt
Le Sacrifice d'Isaac

Rembrandt
Lutte de Jacob avec l'ange

Rembrandt
L’Ascension

Rembrandt
Cupidon soufflant une bulle de savon

Nicolas Poussin

Nicolas Poussin, né en  1594 et mort en 1665, est un peintre français du XVIIe siècle, représentant majeur du classicisme pictural.

Formé à Paris, il a exercé principalement à Rome à partir de 1624.
Il a peint aussi bien des scènes d’histoire que religieuses, mythologiques, mais aussi des paysages avec des personnages. 
Sa renommée lui permet de devenir peintre du roi et de revenir en France entre 1640 et 1642. 

Poussin est l’un des plus grands maîtres classiques de la peinture française et, bien qu’il ait eu très peu d’élèves, son influence est considérable sur celle-ci, de son vivant et jusqu’à nos jours.
Entre 220 et 260 tableaux lui sont attribués, ainsi que près de 400 dessins.

Nicolas Poussin
L'Annonciation

Nicolas Poussin
L'Assomption

Nicolas Poussin
La Fuite en Égypte

Nicolas Poussin
L'extase de Saint Paul

Nicolas Poussin
L'Inspiration du poète

Nicolas Poussin
Renaud et Armide

Nicolas Poussin
Parnassus

Nicolas Poussin
La Mort de Chioné

Nicolas Poussin
Le Triomphe de Neptune

Nicolas Poussin
Apollon accordant son char à Phaéton

Guglielmo Caccia

Guglielmo Caccia appelé Il Moncalvo ( 1568 – 1625) est un peintre italien maniériste spécialisé dans la peinture de retables, actif à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle.

Il était considéré comme le plus éminent représentant de la Contre-Réforme dans le Piémont qui lui valut l’appellation de Raphaël du Monferrato.

Il décora avec Federico Zuccari la galerie du palais royal de Turin.
Son chef-d’œuvre, la Déposition de la Croix, se trouve en la basilique San Gaudenzio de Novare.
Il a peint pour l’église des Conventuali à Moncalvo et pour le Mont Sacré de Crea.

Guglielmo Caccia
L’ange musicien consolant saint François d’assise

Guglielmo Caccia
Saint François d'Assise

Guglielmo Caccia
Nativité

Guglielmo Caccia
Il paese

Guglielmo Caccia
Le coronnement de la Vierge

Horace Le Blanc

Horace Le Blanc est un peintre français (1575 – 16371).

C’est un artiste recherché à Lyon et dans d’autres villes, bien vu des pouvoirs et pleinement inscrit dans le réseau des grands ordres religieux, qui est alors un des moteurs de la commande artistique.

Il est inspiré par l’art développé par Giuseppe Cesari, un des derniers représentants du maniérisme italien.
Il quitte l’Italie avant l’explosion baroque et avec surtout l’influence des Carrache,  synthèse aboutie entre l’art toscan du dessin et la pratique vénitienne de la couleur.

Horace Le Blanc
La transverbération de Sainte Thérèse

Horace Le Blanc
Martyre de St Sébastien

Représentation des Anges au XVIIIe siècle

La peinture française du XVIIIe siècle est marquée par le goût du rococo, qui inspire toutes les formes de l’art. Le rococo et le néoclassicisme caractérisent les arts visuels et plastiques ainsi que l’architecture en France de la fin du XVIIe à la fin du XVIIIe siècle.

Le rococo est un style artistique qui a émergé comme un dérivé de la peinture baroque. Il est plus décadent, léger, souvent frivole et érotique.

Les peintres de cette période ont adopté un style plus léger avec des couleurs pastels, moins de dorure et moins de brocarts.

Les thèmes incluaient les « fêtes galantes » et les décors de théâtre.

Jean-Baptiste Tiépolo

Giovanni Battista Tiepolo ou Giambattista Tiepolo (francisé Jean-Baptiste Tiépolo), (1696 – 1770), est un peintre et graveur italien.

Giambattista Tiepolo est un des plus grands maîtres de la peinture européenne du 18e siècle.
Il fut reconnu comme tel par ses contemporains.

Il travaille dans plusieurs grandes cours européennes, fait caractéristique de la circulation des artistes dans l’Europe des Lumières.

Représentatives du style rococo, ses œuvres qui ont fait sa réputation sont les grands cycles de fresques qu’il a peints à Venise et dans sa région, mais aussi à Bergame ou Milan et, hors d’Italie, à Madrid et à Wurtzbourg pour décorer palais et églises, mais il a également laissé de nombreux tableaux et esquisses peintes.

Jean-Baptiste Tiépolo
Martyre de sainte Agathe

Jean-Baptiste Tiépolo
La fuite en Egypte

Jean-Baptiste Tiépolo
Allégorie de la Noblesse et la vertu terrassant l'Ignorance

Jean-Baptiste Tiépolo
Découverte de la Vraie Croix

Jean-Baptiste Tiépolo
L'Immaculé Conception

Jean-Baptiste Tiépolo
La chute des Anges rebelles. Fresque

Jean-Baptiste Tiépolo
L'Immaculé Conception

Jean-Baptiste Tiépolo
Figure ailée tenant une dague entourée de figures sur un nuage

Jean-Baptiste Tiépolo
Noblesse et vertu

Jean-Baptiste Tiépolo
Anges et amours dans les nuages

Jean-Baptiste Tiépolo
Un ange tenant la main d'un martyr

Jean-Baptiste Tiépolo
Vol en Égypte

Jean-Baptiste Tiépolo
Saint-Marin 2 Euro - 250e anniversaire de la mort de Giovanni Battista Tiepolo 2020

Giandomenico Tiepolo

Giandomenico Tiepolo (Giovanni Domenico Tiepolo), (1727 -1804) , est un peintre et graveur italien rococo de la famille d’artistes italiens des Tiepolo.

Giandomenico est le fils aîné de Giambattista Tiepolo

Giandomenico Tiepolo
Abraham et les trois anges

Giandomenico Tiepolo
L’agonie dans le jardin

Giovanni Battista Pittoni

Giovanni Battista Pittoni ou Giambattista Pittoni (1687-1767) est un peintre italien rococo, qui a été actif dans sa ville natale au XVIIIe siècle.

Son travail devient largement connu dans toute l’Italie et au-delà, y compris la Bohême, l’Espagne et la Pologne.
Il réalise des commandes  des clients russes, autrichiens, irlandais.
Il est cofondateur de l’Accademia di Belle Arti di Venezia avec Giambattista Tiepolo et Giovanni Maria Morlaiter

Giovanni Battista Pittoni
La Vision de Saint Antoine de Padoue

Giovanni Battista Pittoni
Saint Jérôme

Giovanni Battista Pittoni
La Nativité

Giovanni Battista Pittoni
Nativité avec Dieu le Père et l'Esprit Saint

Giovanni Battista Pittoni
Annonciation

Giovanni Battista Pittoni
Le Sacrifice d'Isaac

Giovanni Battista Pittoni
Agar dans le Désert

Giovanni Battista Pittoni
Élisabeth distribuant l'aumône

Giovanni Battista Pittoni
Le Supplice de saint Thomas

François Boucher

François Boucher, né en 1703 à Paris où il en 1770, est un peintre, dessinateur, graveur et décorateur français, représentatif du style rococo.

Maître particulièrement prolifique, Boucher a abordé tous les genres : peinture religieuse, sujets mythologiques, scènes rustiques, paysages, animaux, décorations de monuments et de maisons particulières, modèles de tapisserie.

François Boucher
Allégorie de la musique

François Boucher
Allégorie de la peinture

François Boucher
La Naissance de Vénus

François Boucher
Le Bain de Vénus

François Boucher
Borée enlevant Orithye

François Boucher
Vénus dans la forge de Vulcain

François Boucher
Putti aux oiseaux

François Boucher
L'Amour désarmé

François Boucher
La cible (détail)

François Boucher
Ange

Représentation des Anges au XIXe siècle

Romantisme :
Au début du XIXe siècle, le romantisme a émergé comme un mouvement artistique majeur.
Les artistes romantiques ont cherché à exprimer l’émotion, la passion et l’individualité à travers leurs œuvres. Ils ont souvent privilégié des sujets historiques, mythologiques ou fantastiques.

Réalisme :
Vers le milieu du siècle, le réalisme est apparu.
Les peintres réalistes se sont concentrés sur la représentation fidèle de la vie quotidienne, des paysages et des gens ordinaires. Ils ont rejeté les idéaux romantiques et ont cherché à refléter la réalité telle qu’elle était.

Impressionnisme :
À la fin du XIXe siècle, l’impressionnisme a révolutionné la peinture. Coups de pinceau rapides et  jeux de lumière. Une approche novatrice qui a bouleversé les conventions artistiques.

Autres genres :
Outre ces courants majeurs, la peinture française du XIXe siècle a également exploré d’autres genres tels que le portrait, le nu, le paysage, la nature morte, la peinture d’histoire, la peinture militaire, la peinture orientaliste, la peinture de genre, la peinture religieuse et bien d’autres.

En somme, cette période a été marquée par une grande diversité artistique, des innovations stylistiques et des débats sur la place de l’art dans la société.

Eugène Delacroix

Eugène Delacroix (1798-1863) est un peintre français, considéré comme le principal représentant du romantisme.
À 40 ans, sa réputation est suffisamment établie pour lui permettre de recevoir d’importantes commandes de l’État.
Il peint sur toile et décore les murs et plafonds de monuments publics.
Il laisse en outre des gravures et lithographies, plusieurs articles écrits pour des revues et un Journal publié peu après sa mort et plusieurs fois réédité.

Eugène Delacroix
Étude pour la Lutte de Jacob avec l’Ange, vers 1855, mine de plomb sur papier, 24.5×32.5cm

Eugène Delacroix
Lutte de Jacob avec l'Ange

Eugène Delacroix
Le Christ au jardin des Oliviers

Van Gogh

Vincent van Gogh né en 1853 aux Pays-Bas, et mort en 1890, à l’âge de 37 ans, est un peintre et dessinateur néerlandais.

Son œuvre pleine de naturalisme, inspirée par l’impressionnisme et le pointillisme, annonce le fauvisme et l’expressionnisme.

Van Gogh
Tête d'un ange

Gauguin

Paul Gauguin, né en 1848 à Paris et mort en 1903 aux îles Marquises, est un peintre postimpressionniste français.

Chef de file de l’École de Pont-Aven et inspirateur des nabis, il est considéré comme l’un des peintres français majeurs du XIXe siècle, et l’un des plus importants précurseurs de l’art moderne.

Gauguin
La Vision après le sermon

Gauguin
Trois femmes et un ange

William Bouguereau

William Bouguereau est un peintre français né le 30 novembre 1825 à La Rochelle où il est mort le 19 août 1905. Il est un des représentants majeurs de la peinture académique française de la fin du XIXᵉ siècle.

William Bouguereau
Les murmures de l'Amour

William Bouguereau
Amour et Psyché

William Bouguereau
L'enlèvement de Psyché

William Bouguereau
La Vierge aux anges

Alexandre Cabanel

Alexandre Cabanel, né en 1823 à Montpellier et mort en 1889 à Paris, est un peintre français, considéré comme l’un des grands peintres académiques du Second Empire, dont il est l’un des artistes les plus admirés.

Cabanel
L’Ange déchu

Cabanel
La mort de Moïse

Cabanel
L`Ange de Soirée

Cabanel
La Naissance de Vénus

Esquivel

Antonio María Esquivel, né en  1806 et mort en 1857, est un peintre espagnol romantique et portraitiste.

Esquivel
La Chute de Lucifer

Esquivel
Vierge Marie

Alexandre Louis Leloir

Alexandre Louis Leloir, né à Paris en 1843 et mort en 1884 à Paris, est un peintre et illustrateur français.

Il est le fils des peintres Auguste Leloir (1809-1892) et Héloïse Suzanne Colin (1820-1874), et le frère de l’illustrateur Maurice Leloir (1853-1940).

Alexandre Louis Leloir
La Lutte de Jacob et l'Ange

Gustave Doré

Gustave Doré, né en 1832 à Strasbourg et mort en 1883 à Paris, était un illustrateur, caricaturiste, peintre, lithographe et sculpteur français.

Gustave Doré
L’Annonciation

Gustave Doré
Le paradis perdu

Gustave Doré
Paradis perdu Satan blessé

Gustave Doré
la chute de Lucifer

Gustave Doré
La route de Jérusalem

Gustave Doré
Jacob lutte avec l'ange (détail)

Gustave Doré
La Reine du Ciel

Représentation des Anges au XXe siècle

Fauvisme (1900-1910) :
Ce mouvement se caractérise par l’utilisation audacieuse de couleurs vives et non réalistes. 

Expressionnisme (1905-1920) :
Les artistes expressionnistes ont privilégié l’expression des émotions intérieures et des états d’âme dans leurs œuvres.

Cubisme (1907-1920) :
Décomposition les formes en facettes géométriques. Le cubisme explore la perception multiple d’un objet ou d’une scène.

Futurisme (1909-1935) :
Ce mouvement italien célébrait la modernité, la vitesse et la technologie. Les artistes futuristes ont créé des œuvres dynamiques et énergiques.

Surréalisme (1924-1966) :
Le surréalisme cherchait à explorer l’inconscient et les rêves.

En somme, la peinture du 20ème siècle a été marquée par des expérimentations, des ruptures avec les conventions académiques et une diversité d’approches artistiques.
µChaque mouvement a contribué à façonner l’art moderne et contemporain.

Salvador Dalí

Salvador Dalí (Salvador Dalí i Domenèchnote ), marquis de Dalí de Púbol, né en 1904, et mort en 1989, est un peintre, sculpteur, graveur, scénariste et écrivain espagnol.
Il est considéré comme l’un des principaux représentants du surréalisme, et comme l’un des plus célèbres peintres du XXe siècle.

Dès la fin des années 40, quand l’artiste commence à enrichir son art de puissants thèmes religieux, les anges apparaissent souvent dans ses œuvres.
« Rien n’est plus stimulant que l’idée d’un ange ! ».

Salvador Dalí
Ange à la croix

Salvador Dalí
L'Ange de Port Lligat

Salvador Dalí
L'ange musicien

Salvador Dalí
Les Anges Exterminants

Salvador Dalí
Les trois anges . Aquarelle

Salvador Dalí
Ange surréaliste

Salvador Dalí
Le paradis ange

Salvador Dalí
L'ange déchu

Salvador Dalí
L'ange - Dessin à l'encre

Salvador Dalí
L'Annociation

Salvador Dalí
Ange et chat

Salvador Dalí
Ange bleu

Salvador Dalí
Anges-Trompettes

Salvador Dalí
L'ange du soleil

Salvador Dalí
Le réconfort des anges

Salvador Dalí
Les Anges Gardiens de la Vallée

Salvador Dalí
Sculpture

Salvador Dalí
L'ange suréaliste-Sculpture

Timbre
1900 - 1923

Timbre
1954

Représentation des Anges au XXIe siècle

Benjamin Victor
Sculpture d'un ange qui semble flotter au dessus du sol

Benjamin Matthew Victor (né à Taft, Californie,en 1979) est un sculpteur américain vivant et travaillant à Boise, Idaho.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *